• COVID 19 : quelles sont nos responsabilités ?

    par Jean-Paul Knorr

     

    Pourquoi n’acceptons-nous pas les morts dues au coronavirus alors que nous acceptons les morts dues à d’autres maladies ? Par exemple, tous les ans, 9 millions de personnes à travers le monde meurent des suites de l’hypertension qui donne ensuite lieu à des AVC, des arrêts cardiaques etc. tout en sachant par ailleurs que les AVC et les arrêts cardiaques ne sont pas uniquement dus à l’hypertension. Si vraiment la maladie et la mort nous sont insupportables, interdisons la vente de tabac…

    Revenons à notre Covid-19. Le problème n’est donc pas le nombre de morts mais l’engorgement des hôpitaux et le fait que ce soit une maladie contagieuse qui peut tuer tout le monde même les riches et les puissants. Nous savons que nos scientifiques ont failli, pas seulement les scientifiques français mais aussi ceux de l’OMS. Notre élite scientifique a non seulement validé le premier tour des élections municipales mais aussi affirmé que le port des masques ne servait à rien. Notre élite scientifique a non seulement failli mais a eu un comportement dédaigneux et malhonnête. Ils ne se sont pas gênés pour éructer sur des confrères comme le professeur Raoult qui ne faisaient pas partie du sérail alors que le seul tort de ce dernier est de proposer une solution dont le seul risque était de générer des faux espoirs. Cette élite scientifique n’a pas agi en fonction de l’intérêt général mais en fonction de ses intérêts particuliers, oubliant de déclarer ses conflits d’intérêts en étant en autres de cheville avec des laboratoires et ne pouvant pas proposer d’autres solutions que celles issues de ces laboratoires. Comme notre élite scientifique a failli, il ne restait qu’une solution de repli : le confinement. N’oublions tout de même pas de dire que les élites scientifiques et politiques n’ont pas failli partout. Un certain nombre de pays ont évité la débâcle. Parmi ceux-ci Singapour, Taïwan, la Corée du Sud et d’autres pays asiatiques et à un degré moindre l’Allemagne.

    Si nos élites ont failli, qu’en est-il du peuple ? La seule solution qui restait était donc le confinement et il faut bien dire que tout le monde n’a pas respecté les consignes soit par bravade soit par inconscience. Il n’empêche que le Covid-19 n’est qu’un virus et nous sommes entourés de virus et de microbes. La guerre contre les virus et les microbes ne peut être gagnée que si nous renforçons notre système immunitaire par un mode de vie non mortifère. Notre système immunitaire se trouve à 80% dans les intestins et est composé de globules blancs et de protéines appelés anticorps. Le système immunitaire ne peut être mesuré mais comme l’a suggéré le journal télévisé de France2 de ce jour, il est inversement proportionnel au tour de taille. Dans un pays dont la population est globalement malade comme les Etats-Unis, dont 70% est en surpoids et 30% obèse, le Covid-19 ne peut faire que des dégâts. Existe-t-il encore des pays dont la population est en bonne santé ? Dans un pays où la population serait saine, les hôpitaux ne seraient pas engorgés et le Covid-19 ne serait pas vraiment un problème. Ce discours aucun politicien n’aura le courage de le tenir.

    Le système immunitaire peut être renforcé par le repos (certains médecins épuisés ont été tués par le Covid-19), le sport, le soleil, la méditation, certains aliments. En attendant, le confinement protège avant tout les riches qui profitent de leurs résidences secondaires et expose les plus pauvres. La crise économique qui va suivre épargnera plus ou moins les plus riches mais sera désastreuse pour les plus fragiles. Il faut tout de même sortir de ce confinement et le meilleur moyen d’en sortir est d’avoir un système immunitaire à la hauteur.

     

    « La revanche de GaïaL'obsession de la santé parfaite »

  • Commentaires

    1
    charlotte
    Vendredi 10 Avril à 20:48

    LA SIDERATION

    Rappelons-nous : le 15 avril 2019, la France, le monde entier restaient interdits devant les images de Notre Dame de Paris en flammes. Cette année nous ne voulons pas accepter, dis-tu Jean-Paul, que le covid19 envahisse les continents, semant la mort et aussi l'incompréhension.  

    Cet état de sidération dans lequel nous sommes est dû, chaque fois, au fait que nous nous trouvons  dans une situation non seulement inattendue mais surtout anormale. Notre Dame ne devait pas partir en fumée,  parce qu'elle était là, aussi "logiquement" présente dans Paris que le Mont Blanc l'est au centre de la chaîne des Alpes, et la Table Mountain au-dessus de Cape Town. 

    De la même façon, la médecine avait vaincu bien des fléaux, les maladies étaient diagnostiquées, à chacune correspondait un traitement. On mourait moins vite qu'avant, on savait pourquoi, on savait comment. C'était le temps d'avant. Et soudainement arrive ce virus dont le diamètre est cent fois plus petit que celui du cheveu d'un enfant, et personne, même les plus éminents virologues ne peuvent dire comment il va évoluer, comment on peut lui faire barrage. C'est pour cela, je crois, que nous n'accepterons  pas qu'il tue tant qu'il  n'aura  pas été démasqué.

    Ma mère avait trois frères. Deux d'entre eux étaient entrés dans la résistance. Le plus jeune est mort dans un camp de concentration en Allemagne  et son corps n'est jamais revenu de là-bas. L'aîné a été fusillé par les boches, à Alès, le jour de la libération de Paris. Mon grand père est aussitôt parti reconnaître son corps et s'occuper des démarches pour le faire revenir. Mon grand père, donc,  est mort d'un infarctus dans le train qui le ramenait dans le Nord. Les années ont passé et  j'ai osé questionné ma mère, alors qu'elle avait 89 ans. Je lui ai dit que je m'étais souvent interrogée sur le fait qu'elle ne parlait  jamais de ces événements tragiques, que je ne l'avais jamais vue pleurer. Elle m'a répondu : " On était habitués, il y avait eu la guerre de 14 - 18, et puis celle-là!  Les hommes mouraient, on trouvait ça normal. Vous, les gens de votre génération, vous faites des histoires dès qu'il y a un mort... " Sa réponse m'a ébranlée. Je ne crois pas que tous ceux de sa génération pensaient comme elle, mais c'était sans doute le moyen qu'elle avait trouvé pour anesthésier ses tourments.

    J'ai essayé de répondre à ta question, Jean-Paul, non sur les responsabilités et donc la culpabilité que nous devrions porter d'après toi lors que nous sommes atteints d'une maladie.

    J'ai seulement essayer de comprendre cette état de sidération dans lequel nous laisse ce fléau.  

     

    2
    Sutren
    Samedi 11 Avril à 11:14

    Avoir des Responsabilités, c'est être habilité à Répondre aux questions, critiques, etc. liées à la ''charge'' que l'on occupe. A ce titre, et pour le Covid-19, cela dépend donc de nos positions respectives dan la Société, comme tu le fais dans ton texte :

    Le Citoyen moyen : Notre responsabilité est loin d'être nulle. Depuis des dizaines d'années nous sommes soumis à des épidémies annuelles de grippe. Elles tuent en moyenne 8000 personnes / an en France. Avons-nous pris l'habitude de nous vacciner ? de porter des masques ? ou de nous confiner ? Certains pays le font (les masques en particulier), quant à la vaccination, si elle est assez répandue, elle est loin de l'être à 100% et possède des adversaires acharnés ! Avons-nous eu, même une pensée, pour tous ces morts ?

    Comme pour quelques épidémies récentes (Srar 2002, H1N1 2009, Ebola, etc.), l'éloignement (Chine, Afrique) était une ''garantie'' que nous ne serions pas ou peu affectés. Comme j'étais moi-même vacciné, alors tout allait bien...

    Et Covid-19 arriva : de Chine, nous apprîmes rapidement (et c'est un exploit moderne) la nature (corona) et la structure du Virus ! Mais aussi qu'il était très dangereux pour les poumons des malades. Mais enfin, comme c'était en Chine, alors on verrait bien...Et puis les chinois décidèrent le Confinement ! Alors là ! Fallait-il faire comme eux et avec les conséquences ? (que nous mesurons sur l'économie en générale en ce moment !).

    Les Scientifiques  spécialisés dans le domaine des virus (pas les autres qui n'ont que des opinions) avaient du pain sur la planche : j'ai déjà mentionné la recherche (mondiale) sur la "bête", mais aussi tous les processus de contamination, les précautions à prendre, les médicaments (existants) pour voir s'ils pouvaient aider à lutter contre. En quelques semaines deux choses arrivèrent : la nécessité d'un Confinement, le lancement de plusieurs ''protocoles'' pour voir l'éfficacité ou non des médicaments connus sur des centaines ou des miliers de malades (toujours en cours en ce moment). C'est dans ce domaine que le Pr Raoult s'est fait connaître par ses essais sur la Chloroquine, mais beaucoup d'autres ''antiviraux'' sont testés actuellement. Vous savez que les antibiotiques peuvent guérir des conséquences de l'attaque virale (en tuant les bactéries) , mais sont inefficaces contre les virus eux-mêmes. Les antiviraux agissent sur les façons dont les virus ''s'accrochent'' à nos cellules ou se reproduisent à l'intérieur.

    Les Politiques : Devant les avis progressivement convergents des Experts, la nécessité d'un Confinement est devenue une obligation...et a été décidé. Aux manettes nous aurions surement fait pareil...

    Parmi les Citoyens ''moyens'', des milliers d'entre eux ont été :

    *   Soit mis à contribution : nous sommes témoins du grand dévouement des Médecins, Infirmères, Aide-soignants, pour faire face à l'engorgement des hôpitaux,

    et dans le désordre : les chauffeurs livreurs qui acheminent nos produits alimentaires, les supermarchés, les pharmacies, les éboueurs, etc. etc.

    *   Soit, d'eux-mêmes rivalisent de créativité : en cherchant à produire, acheter, acheminer, des masques, se préparent à la production en masse :  de tests sur les anti-corps, de gels, de respirateurs de secours, etc. etc.

    Je crois que nous pouvons être fiers et rassurés par cette mobilisation de certains de nos vrais compatriotes !

     

    PS : je n'aborderai pas tes remarques sur les ''riches et les puissants''. Dans mon esprit, elles n'ont pas grand chose à faire dans ces circonstances.

    Quant au système immunitaire, je n'y connais sans doute pas plus que toi, et je laisse ça aux Experts !

    Oui, je sais c'est énervant les Experts, mais il y en a et heureusement pour nous, dans les domaines auxquels nous ne connaissons rien...Et ils peuvent même nous sauver la vie !

    Cordialement,

    Claude 

      • charlotte
        Samedi 11 Avril à 15:10

        Tu as tout dit, Claude ! 

        Ton commentaire est très intéressant. 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :